Les imageries des éditions Fleurus

Bonjour tout le monde !!

J’espère que vous allez bien ?!

Aujourd’hui, je vais vous parler d’une catégorie de livres très connus des éditions Fleurus, qui fête ses 150 millions d’exemplaires vendus ;  je veux bien entendu parler des Imageries.

Je pense que vous connaissez tous ces livres, puisqu’il en existe différentes sortes et ce depuis un certain nombre d’années déjà, enfant j’avais eu l’occasion d’en lire à l’école ou à la bibliothèque, mais peut-être qu’ils existent depuis encore plus longtemps ?!

Pour mes garçons, j’en ai déjà testé certains, que je vous avais d’ailleurs présenté ici ou encore par exemple.

Voici l’ensemble des Imageries que vous pouvez trouver :

Pour les 0-3 ans :

  • L’imagerie des bébés que vous pouvez découvrir dans mes articles (La belle et le clochard, PinocchioPeter PanBambi, mais il en existe aussi des non Disney bien sûr). Ce sont des petits livres au format carré en carton, facilement attrapables par des petites mimines.
  • Puis, pour les (un peu) plus grands l’imagerie des tout-petits, toujours en carton mais de format légèrement plus grand.
  • Ainsi que des imageries puzzles, que nous ne connaissons pas.

Pour les 3-6 ans :

  • L’imagerie des petits, on reste dans le même format que les imageries des tout petits mais les pages ne sont plus cartonnées mais comme plastifiées.
  • Dans cette catégorie-là, on trouve également les imageries standards.

Pour les 6-9 ans :

  • Toujours les imageries classiques, car ce sont de beaux livres complets avec plus de 100 pages à chaque fois, donnant un certains nombres d’informations sur le thème traité. De plus, pour certains d’entre eux, il est possible des les avoir en format interactif : avec un smartphone ou tablette, on peut ainsi répondre à des questions ou encore participer à des petits jeux sur les dernières pages du livre en téléchargeant l’application correspondante. Ils font clairement partis des livres préférés de Maël. Voici ceux que nous avons déjà : l’imagerie des commentl’imagerie de Noëll’imagerie des pirates.

IMG_6692

  • On a aussi la grande imagerie, Maël est encore un peu trop jeune pour ceux-là (il n’a que 5 ans et demi, je pense qu’en CP ce sera parfait).

Vous l’avez donc compris, il y en a pour tous les âges, et parfois un même sujet peut-être traité plusieurs fois, c’est d’ailleurs ce que je vais vous montrer à travers cet article, les différences que l’on peut donc retrouver.

IMG_6703

Ceux qui me suivent avec assiduité ou tout simplement ceux qui connaissent bien mon second bonhomme savent qu’il est dans sa période « dinosaure », période qui commence à durer d’ailleurs, je pense qu’il est en train de débuter une véritable passion.

Il a comme une sorte de radar à « crosaure » dans les magasins (sa façon de dire dinosaure pour ceux qui n’auraient pas encore compris), on peut passer dans n’importe quel rayon : jouet, décoration, alimentaire, …, s’il y a quoi que ce soit qui se rapporte aux « crosaures« , il le repérera direct et très souvent me demandera de le lui acheter bien évidemment…

C’est donc ainsi qu’on a découvert l’imagerie des tout petits une fois où il était venu faire des courses avec moi.

IMG_6694

Il comporte un peu plus de 10 pages et donne des informations « sommaires » sur les dinosaures mais tout de même poussées pour des enfants de moins de 3 ans, je trouve.

Clairement avec Noah, il n’est pas encore trop possible de lui lire une histoire, monsieur est toujours trop pressé de tourner les pages, on essaie donc de lui expliquer de manière synthétique ce qu’on y voit.

En fait les données pourraient intéresser Maël mais ce dernier fait un peu blocage maintenant lorsqu’il voit des livres cartonnés nous disant qu’il n’est pas un bébé.

Pour ce qui est du contenu du livre, chaque double page est une sorte de chapitre, tout d’abord on découvre les fouilles, puis l’endroit où sont exposées les trouvailles (le musée), et les pages qui intéressent le plus mon Noah, les différentes sortes de « crosaures » : diplodocus, tyrannosaures, stégosaures, tricéraptos, … et enfin la page sur la disparition des dinosaures.

À la fin, il y a même une page de jeux, où l’enfant doit montrer avec son doigt tel ou tel dinosaure.

Au même titre que les informations simplifiées, les illustrations le sont également, on a des dessins « grossiers » (le terme n’est peut-être pas le mieux choisi, mais j’en ai pas d’autres qui me viennent), sans trop de détails, parfaits pour les jeunes enfants.

IMG_6697

Bref, mon Nono adore ce livre, ce que vous pouvez d’ailleurs voir au vu de l’état de celui-ci, qu’il trimballe partout.

Même si les infos sont trop poussées pour lui, il adore le feuilleter, commenter ce que font les dinosaures, ou encore les imiter.

Le fait qu’il soit cartonné le rend moins fragile et je peux donc le lui laisser le soir pour s’endormir (il aime faire comme son frère, garder un livre et le feuilleter avec sa veilleuse pour trouver le sommeil) sans avoir peur qu’il ne le déchire, ce qui malheureusement est déjà arrivé avec Noah et des livres plus fragiles.

Ensuite, toujours sur le thème des dinosaures, on va passer à la catégorie des imageries interactives.

IMG_6661

 

En effet, Noah adore les dinosaures, mais son frère m’a fait remarquer la dernière fois que lui aussi aimé les dinosaures, donc en gros je ne devais pas penser qu’à son frère lorsque je voyais des dinosaures, j’ai trouvé ça trop mignon, comme s’il se sentait délaissé, mais je vous rassure, c’est loin d’être le cas.

IMG_6631

J’ai donc immédiatement pensé à lui quand j’ai eu l’occasion de tester deux nouvelles imageries, en effet, ce livre regroupe les dinosaures (qu’il aime lui aussi, n’oublions pas) et le principe des pages intéractives qu’il adore.

Ce livre comporte 124 pages dont 10 intéractives.

Il ne parle pas seulement des dinosaures mais aussi de la préhistoire, Maël n’a pas encore du tout abordé ce thème-là à l’école, ça lui est donc inconnu.

Ce qui est assez rigolo est qu’en ce qui concerne la partie dinosaure, on retrouve les mêmes « chapitres » que dans l’imagerie des tout petits, dans le même ordre, sauf que là un chapitre va comporter plusieurs pages et non pas qu’une seule comme dans le précédent livre.

Les informations sont plus poussées au même titre que la soif d’apprendre de l’enfant qui grandit.

IMG_6666

On a plus d’informations mais pas au détriment des illustrations qui restent nombreuses, afin de ne pas ennuyer l’enfant et d’illustrer au mieux les notions apportées.

IMG_6668

Les dessins sont plus travaillés et avec un peu plus de détails.

IMG_6665

Ensuite, on a la partie des animaux et des hommes préhistoriques qui représente d’ailleurs plus de la moitié du livre.

À la fin, il y a même une petite page nous recommandant quelques sites à découvrir en France que je trouve très utile, puis vint les pages de jeux interactives.

IMG_6685

Pour en finir avec les comparaisons des imageries, je vais vous parler de la grande imagerie.

IMG_6644

Ces livres sont de grand format, comme les albums, BD, etc, … je vous avais d’ailleurs présenté celle de Mickey ici.

Avec ce livre, on voit qu’on est passé dans la catégorie d’âge du dessus ; les dessins sont juste sublimes, j’ai d’ailleurs lâché un petit « Waouh » en voyant la couverture tellement les dessins sont nets et réalistes.

IMG_6632

Certes, c’est pour les plus grands, mais il y a limite plus de dessins que dans les précédents, les écritures se positionnant même dessus (c’est d’ailleurs pas toujours évident suivant la couleur en dessous pour lire, mais bon je chipote).

Dans celui-ci, on ne commence pas comme les deux précédents par les travaux de fouille ou le musée, mais on a une sorte d’encyclopédie des dinosaures. Comme beaucoup de monde je pense, je ne connaissais seulement le nom des dinosaures les plus connus : diplodocus, tyrannosaure, … bref, en gros ceux que je vous ai cité plus haut et qu’on a vu dans les deux premières imageries, tandis que là, bien évidemment ils sont présents, mais comme cet album présente pas moins de 46 dinosaures il y en avait beaucoup dans le lot que je ne connaissais pas, comme le pisanosaure, l’éoraptor, le kentrosaure, … Bref, il y en beaucoup que je ne connais pas en fait, comme quoi Jurassic Park ne m’aura pas tout appris !!

À la fin, il y a tout de même de manière succinte, des petites informations sur les fossiles et les moyens de recherche.

IMG_6656

On a également une sorte de dépliant pour montrer la taille des dinosaures par rapport à l’homme, cela permet ainsi à l’enfant de mieux s’imaginer la grandeur de ces animaux.

Voilà donc une petite comparaison des différentes imageries en fonction des âges sur un même thème.

IMG_6609

On peut donc en déduire que les informations sont plus complètes et évoluent avec l’âge, de même pour les illustrations.

Comme ça à chacun son imagerie et pas de jaloux …

IMG_6610

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s