Moucher bébé avec le Nezpirateur

Coucou tout le monde !

Je ne sais pas par chez vous, mais ici, il fait plutôt froid et les microbes ont fait leur come back, même si pour l’instant « par chance », je suis la seule touchée à la maison.

J’ai l’impression de cracher mes poumons depuis une semaine mais en « bon cordonnier mal chaussé », je n’ai pas encore été voir le médecin, à chaque fois je me dis que ça va passer tout seul, mais chaque matin je me lève avec toujours cette vilaine toux et ce mal de crâne.

Mais franchement, je ne vois pas trop quand j’aurais le temps d’aller voir le docteur et si c’est pour m’entendre dire c’est viral, il n’y a rien à prendre hormis du Doliprane, ou encore vous allaitez donc pas d’antibio possible (sachant qu’en plus je suis allergique à la Pénicilline), bref cela risquerait de me faire râler si je perds mon temps.

Quoiqu’il en soit, j’essaie au possible de ne pas tousser sur ma princesse, afin qu’elle ne tombe pas malade, car c’est la plus fragile de la famille pour cet hiver !!

Et ce qui me fait particulièrement peur comme tous les parents de petits bouts est bien évidemment … la bronchiolite !!

Maël avait passé un premier hiver particulièrement « pourri » à cause de cette dernière, pas moins de six en un seul hiver, avec deux se terminant en pneumopathies !

On va donc dire qu’on est rodé avec les DRP et les séances de kiné, même si j’ai vu récemment qu’ils remettaient en cause l’efficacité de ces séances dans le cadre de la bronchiolite, estimant que seul le mouchage de bébé prévient et soigne !!

Alors bien entendu je suis amplement d’accord sauf qu’arrivé un moment quand c’est tombé sur les poumons on n’a plus trop le choix que le kiné, mais ça c’est un autre débat.

Revenons donc sur les DRP (désobstruction rhinopharyngée) qui consiste à moucher son enfant à l’aide de pipette de sérum physiologique, en le couchant sur le dos, la tête tournée sur le côté, afin d’instiller la pipette dans la narine du dessus pour faire ressortir le sérum phy et les sécrétions nasales par l’autre narine et répéter l’opération de l’autre côté.

Je pense que tout parent a déjà réalisé ce fameux lavage de nez avec tout le stress que cela comporte : bébé hurle, il se débat et on a juste l’impression de le torturer.

Bien entendu, nous savons que c’est pour son bien, que cela ne dure pas longtemps, … mais lorsqu’on sait que pour eux cela leur procure une sensation de noyade, c’est loin de nous mettre en confiance.

Je suis moi-même soignante comme vous le savez certainement, mais c’est loin d’être un soin que j’aime pratiquer que ce soit sur mes petits patients ou mes enfants. Pour dire, il m’est même arrivé de blesser mes enfants avec l’embout de la pipette lorsque ces derniers se débattaient, c’est pourquoi si vous utilisez du sérum physiologique je vous conseille lors de l’achat de vérifier l’embout de la pipette de sorte qu’il soit arrondi.

Il existe des « mouches-bébés » électriques ou classique (par aspiration).

Je n’ai jamais eu d’électrique, je ne peux donc pas parler de leur efficacité mais en ce qui concerne ceux qu’on utilise avec la « bouche » j’ai pratiqué et je trouve cela franchement « cracra ».

En effet, lorsqu’on aspire, on a toujours cette petite appréhension d’en avoir dans la bouche, de plus la transmission des microbes entre l’enfant et le parent est à son maximum et lors du nettoyage il arrive parfois que le tuyau soit également sale et là c’est la galère pour nettoyer.

Sans oublier que tenir bébé qui se débat d’un côté et de l’autre le mouche bébé est loin d’être évident, alors oui j’ai testé mais je suis vite revenue à la DRP standard.

Jusqu’à ce que je découvre le Nezpirateur en 2017.

IMG_0367

Je l’avais alors utilisé sur Noah qui était déjà un « grand bébé » d’un an et demi, et j’avais été plus que ravie.

Mais je peux vous dire qu’il est tout aussi efficace sur les tout petits comme ma pépette.

Je vais donc vous en parler un peu plus en détails.

De premier abord, il ressemble au mouche bébé classique, mais quelque chose dans son appellation devrait vous éclairer sur sa particularité qui est que ce dernier fonctionne à l’aide d’un aspirateur !!

Il suffit de raccorder l’embout du Nezpirateur au manche de l’aspirateur, puis de l’allumer et de moucher bébé, rien de plus simple.

IMG_0371

Pour cela, j’installe ma puce soit dans les bras de son père ou si je suis seule allongée sur mon lit, comme je le ferai pour une DRP. Ce n’est toujours pas une partie de plaisir pour elle, soyons honnête, elle a pleuré, mais c’est tellement plus rapide et non invasif, qu’on ne risque à aucun moment de faire mal à son enfant.

Comme vous lorsque vous lisez cet article, ma première réaction était que ça allait lui aspirer le cerveau (oui j’avoue je fais parfois un peu dans l’exagération), mais je peux vous assurer que c’est loin d’être le cas ; tout en étant plus qu’efficace, l’aspiration est douce et je peux vous le garantir car je l’ai testé sur moi !!

Donc aucun risque de faire mal à son bébé avec un embout « tranchant » ou encore avec une aspiration trop puissante.

Pour ce qui est de l’entretien, il est très simple, les parties souillées se démontent facilement afin d’être lavé à l’eau chaude et du savon. En plus, un petit goupillon est fourni avec pour un lavage en profondeur.

IMG_0374IMG_0373

Je vous invite donc à vous rendre sur ce site, afin de vous procurer votre Nezpirateur afin de passer un hiver serein !

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s